Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 09:39

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n'irons plus au bois , les lauriers sont coupés.
Les Amours des bassins, les Naïades en groupe
Voient reluire au soleil en cristaux découpés
Les flots silencieux qui coulaient de leurs coupes.

Les lauriers sont coupés, et le cerf aux abois
Tréssaille au son du cor ; nous n'irons plus au bois,
Où des enfants joueurs riait, la folle troupe,
Parmi les lys d'argent aux pleurs du ciel trempés;

Voici l'herbe qu'on fauche et les lauriers qu'on coupe.
Nous n'irons plus aux bois , les lauriers sont coupés.

                                                         Théodore de Banville

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Très bel article, très intéressant. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.
Répondre
A
j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci
Répondre
A
beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir
Répondre

Présentation:

  • : Le blog de Marielle
  • : Poèmes et images ou photos en rapport avec le sujet.
  • Contact
Hébergeur d'image">

Profil Je Garde L'image

  • Marielle
  •  Ma vie est un grand livre.
 Chacun de mes poèmes en est une page
 Si mes souvenirs je vous livre,
 à la poésie il faut rendre hommage.
  • Ma vie est un grand livre. Chacun de mes poèmes en est une page Si mes souvenirs je vous livre, à la poésie il faut rendre hommage.
Hébergeur d'image">

Bienvenue sur Marielle poésie

<="color: #33cccc;">

Recherche

Hébergeur d'image">